Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

samedi 26 octobre 2013

Samedi 26 octobre 2013. 9H00....

Samedi 26 octobre 2013.
9H00.
Seul à la maison.
J'allume l'ordi. La machine mouline tranquillement et se connecte à internet.
L'écran affiche les pages que j'ai programmées : Tweeter, Facebook et Gmail qui m'annonce que j'ai 5 mails en attente.
Je commence par traînasser sur Tweeter, puis je passe à Facebook. Quelques réponses par ci par là et j'ouvre ma BAL....

Une ligne attire aussitôt mon attention, j'ouvre le mail et là, j'ai l'impression que tout l'air de la pièce est expulsé vers l'extérieur :


J'ai du mal à croire ce que je vois, pensant évidemment à la plaisanterie d'un petit malin, mais sur le site de la FDJ, force est de constater que le solde de mon compte tient compte de cette somme astronomique.
La montée d'adrénaline qui s'ensuit me laisse un long moment le coeur battant et les mains moites, la sueur au front. Puis ayant repris mes esprits, une question s'impose tout naturellement : comment dépenser tout cet argent tombé du ciel.
Je ne met pas longtemps à tirer des plans sur la comète, confortablement calé dans mon canapé.
On commence par la les bagnoles. Maserati, Ferrari, Lamborghini ? Hélas, j'aimerai mais avec ma souplesse, je n'arriverai pas à m'extraire de l'habitacle. Tant pis, je me rabats sur un 4x4. Très gros, très cher et très polluant pour emmerder les écolos. Genre Mercédès. Avec intérieur cuir, appuies-têtes en vison, tapis de sol en peau de tigre. Une grise pour la semaine, une noire pour le week-end.
Une ou deux petites bagnoles pour aller chercher le pain, une DS, une Mini et voyons voir....allez hop ! une Audi.
Et évidemment une décapotable, rouge, pour frimer à mort sur la route du bord de mer.
Ensuite une maison. Non, LA maison. Où ça ? Dans une région ensoleillée et au bord de la mer. Côte d'Azur ? trop de béton et de moustiques. Collioure ou Banuyls ? Trop de vent. En corse ? Trop de bombes. Au Maroc ? Trop loin. Bon on verra plus tard. Minimum 15/20 pièces et autant de salles de bain, piscine intérieure et olympique à vagues à l'extérieur. Chauffée, surtout en hiver pour emmerder les écolos. Pour le sauna faudra voir. Par contre petit terrain je n'aurai pas de temps pour tondre Non mais quel con ! Grand, très grand terrain le jardinier s'en occupera.
Passons au bateau yacht. Pas plus de 60 mètres de long, au-delà ça fait prétentieux. Faudra prévoir un capitaine et un équipage, pas envie de passer le permis. Je naviguerai en longeant les côtes pour pouvoir mater à la jumelle les pauvres sur les plages.
Le chalet. A Courchevel. J'ai horreur de la neige et du froid mais je resterais au coin du feu à regarder la neige tomber en mangeant de la raclette et en picolant des vins de Savoie.
Puis quelques menues dépenses subsidiaires :
Les croisières. Une par trimestre, durée un mois. Sur un gros paquebot, avec tout le confort. Je louerai toutes les cabines pour pas être emmerdé par les vieilles à cheveux bleues et leurs barbons en smoking. Un coup tour de la méditerranée, un coup les Caraïbes, un coup les pays nordiques.
La Route 66 aux USA dans une Cadillac, avec chauffeur. Prévoir un fusil à pompe et une caisse de cartouches, c'est plein de psychopathes dans ce pays.
Une loge au Parc. Pour regarder les matches du PSG sans se geler les couilles, en bouffant des petits fours et buvant du champagne bien frais .
 Et évidemment un appartement. . 5/6 pièces pour être à l'aise, en triplex , avec vue sur la Tour Eiffel de la terrasse, maxi 2ème étage, au-dessus, j'ai le vertige. 
A moins que j'aille à l'hôtel. Oui, l'hôtel c'est mieux, une belle suite dans un palace avec une armée de loufiats à ma disposition.
Ne pas oublier les petites pépées. Minimum 1M70, 85-60-85 et moins de 25 ans. Toujours nues sous la robe. Et Russes, pour ne pas me saôuler avec les conversations. Ca devrait pas poser de problèmes, y'aura de la candidate à auditionner.
Les vêtements. Des costards faits sur mesure, un par jour et un smoking. Je l'aimerai blanc, mais j'ai tendance à tâcher quand je mange, je prendrai donc noir, les chemises en soie, amples vu mon gabarit, les pompes sur mesure, car je blesse facilement des pieds, manteau long en zibeline sauvage pour emmerder les écolos. 
Le pinard dans la cave. Du bon, essentiellement Bordeaux/Bourgognes, et rouges, le blanc me file des aigreurs. A consommer sans modération...
Évidement, tout ça va se voir. Y'en a qui vont venir à la cantine, à commencer par les enfants. Ils vont vouloir une part du gâteau les petits salopiots, faudra probablement que je lâche quelques liasses. Va falloir manoeuvrer fin pour pas me faire dépouiller.
Et aussi ma femme ! J'ai failli l'oublier celle-là. Gros morceau  : elle va fatalement se rendre compte qu'il y a quelque chose d'anormal quand Mercédès va livrer la première bagnole devant la porte. Elle voudra aussi en croquer la mâtine. Elle lui lâchant quelques miettes, ça devrait globalement bien se passer, à part peut-être pour les p'tites pépées. Bon, j'improviserai le moment venu.
Et avec le reste du pognon, car il en restera un bon paquet, j'envisage de...
J'envisage de...
Quoi, qu'est-ce-que c'est ?
C'est quoi cette sonnerie ? 
Le réveil ?       
Je suis dans mon lit !
Mais alors, les maisons, les bagnoles, les petites pépées, et tout et tout ?....
C'était donc un rêve ?
NooooOOOOOOOOOOOOOOOOOOOoooonnnnn !!!!!!!!

Samedi 26 octobre 2013.
11H00.
Seul à la maison.
J'allume l'ordi. La machine mouline tranquillement et se connecte à internet.
L'écran affiche les pages que j'ai programmées : Tweeter, Facebook et Gmail qui m'annonce que j'ai 5 mails en attente.
Je commence par traînasser sur Tweeter, puis je passe à Facebook. Quelques réponses par ci par là, j'ouvre ma BAL....
Et je me connecte sur le site de ma banque...
Pour  vérifier si ma retraite est bien tombée....
Portez-vous bien, moi ma journée sera merdique...