Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

samedi 9 novembre 2013

S'il n'en reste qu'un...

Sondage après sondage, la côte de popularité du Président descend vers des abysses insondables, au grand bonheur d'une Droite hors du temps qui privilégie ses petits magouillages sans se rendre compte que l'échec de F.Hollande sera aussi, et c'est bien plus grave, l'échec de la France. Et si cette impopularité était une chance ?....

Désormais, l'objectif est clair : avec la complicité de merdias (non non, pas de faute de frappe) tous acquits à sa cause, à coup de chiffres calamiteux savamment distillés par les officines de sondage, la Droite veut acculer Hollande dans ses derniers retranchements et le pousser à la faute. C'est à dire à la dissolution de l'Assemblée et donc de nouvelles élections législatives qui devraient lui être favorables. Copé premier ministre ! L'horreur absolue...
Encore faut-il que François Hollande tombe dans le piège.
Car une voie royale impériale s'ouvre devant le Président.
L'ennemi numéro 1 de tout homme politique au pouvoir, c'est l'impopularité, cette hantise de la mauvaise opinion qui ralentit et même bloque les plus audacieux en mettant en danger une éventuelle  ré-élection.
Impopulaire, françois Hollande l'est. Incontestablement. Or, en dépit de toutes les attaques qu'il subit, il maintien le cap. Il croit que sa politique est la seule possible actuellement et il n'en changera pas. Obstination suicidaire ?
Pas sûr...
Que risque-t-il ? Rien ! 
Car, et la Droite fait semblant de l'oublier, Hollande dispose encore de trois ans. Et si les faits lui donnent raison, il inversera cette courbe maléfique. D'ailleurs certaines voix s'élèvent, et non des moindres, pour prendre implicitement sa défense.
Ainsi Paul Krugman, prix Nobel d'économie, pas vraiment un communiste, déclare : "Je suis désolé, poursuit-il, mais quand Standard and Poor's se plaint du manque de réforme [en France-ndlr] il se plaint en fait de ce que Hollande augmente, plutôt que baisse, les impôts sur les plus hauts revenus, et qu'il n'est pas assez favorable, de façon générale, au libre-marché pour satisfaire les principes de Davos..."
Il peut même profiter de cette impopularité record pour lancer d'autres réformes qu'il n'aurait sans doute pas envisagées en d'autres circonstances.
Au lieu de le soutenir, d'aucuns à Gauche prennent leurs distances, prochaines élections obligent. Ils entendent et surtout écoutent ceux qui parlent d'un vote punition aux municipales et aux Européennes.
Punition ? Mais pour qui bande de minables décérébrés ! Etes-vous capables de réfléchir ne serait-ce qu'une seconde et comprendre que les seuls qui seront punis ce sera vous ! Quand vous aurez élu un maire FN, êtes vous vraiment convaincus que la vie sera plus belle ? Pouvez-vous croire un seul instant que les problèmes se résoudront par miracle ? Allez-vous écouter encore longtemps les délires haineux de Saint Mélanchon, ancien socialiste avide de pouvoir, qui tire en permanence dans le dos de François Hollande sans se rendre compte qu'en agissant de la sorte il se tire une chevrotine dans le pied ?
D'autant que cela ne changera rien, le pouvoir de décision se trouvera toujours à l'Elysée et à l'Assemblée Nationale.
L'assemblée Nationale, parlons-en aussi. La plupart des élus socialistes sont-ils conscients qu'ils doivent plus leur place à l'élection de F.Hollande qu'à leur charisme personnel. Ont-ils bien compris que si Hollande, poussé à bout, prononçait la dissolution, une bonne partie d'entre eux resteraient sur le carreau ? Si oui, alors qu'ils l'a ferment et qu'ils se mettent au travail en soutenant leur gouvernement, au lieu par exemple de dauber sur les kg repris par Hollande. Moi je dis tant mieux ! Les bons gros sont toujours des gens sociaux et en empathie avec leurs contemporains, alors que les tous secs sont revêches et vindicatifs, n'est ce pas M.Sarkozy....
S'il n'en reste qu'un ? Oui, je serai celui là et je ne me renierai pas. 
J'invite les 18 000  668 français qui ont voté F.Hollande le 6 mai 2012 à en faire autant et à garder espoir.
Et vous, quelque soit votre opinion, portez-vous bien...