Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...

jeudi 12 septembre 2013

Légitime défense, vraiment ?....

Mercredi 11 septembre 2013, rue d'Angleterre à Nice, 8H45, un bijoutier ouvre sa boutique. Soudain, deux individus le poussent à l'intérieur. Sous la menace d'un fusil le force à ouvrir son coffre et s'enfuient sur une moto avec leur butin. La suite ? Chacun l'accomode à sa sauce...

A l'heure où j'écris ces lignes, personne  ne sait ce qui s'est exactement passé. Il semblerait que le commerçant soit sorti sur le pas de porte de sa boutique et ait tiré à trois reprises en direction des fuyards. Le passager arrière de la moto, atteint de deux balles dans le dos tombe sur la chaussée.
Mort.
A partir de ce moment, tout ce que la France compte de beaufs se déchaînent. 
Leur cible prioritaire ? Le "laxisme" des lois Taubira qui garantissent la quasi impunité aux délinquants. 
Réglons déjà cette question : Malgré les timides rappels des journalistes, ils ne veulent pas entendre, Estrosi en tête mais là c'est normal, c'est un con, que ces fameuses lois ne sont pas encore votées, qu'elles le seront, peut-être, après les municipales de 2014 et que de toute façon, les lois n'étant pas applicables rétroactivement, elles ne s'appliqueraient que pour les délits effectués après cette date. 
Parlons maintenant de la soi-disante dissuasion du tout répressif. A entendre les plus extrémistes, une sévérité extrême des peines permettrait de réduire les agressions, c'est prouvé ajoutent-ils. 
C'est prouvé ?
Aux USA, un des pays les plus criminogènes au monde, on applique allègrement la peine de mort. Pourtant, les pénitenciers sont pleins à craquer et les exécutions se succèdent sans pour autant réduire en quoi que ce soit la criminalité.
Croit-on vraiment qu'avant d'agir un délinquant se pose la question d'évaluer le risque pénal qu'il encoure ? Peut-être même téléphone-t-il à un avocat ! Non, pour une raison très simple, il pense qu'il ne sera pas pris, évidement.
Personnellement, je pense que ceux qui défendent bec et ongles le geste du commerçant sont des irresponsables qui attisent les pulsions refoulées d'une partie de la population, au nom de la légitime défense.
Quelle légitime défense ? Deux balles dans le dos...
A Marseille, on appelle ça un règlement de compte.
A Nice, c'est un meurtre.
Dans cette affaire, l'observateur raisonnable constate qu'il y a un meurtrier et deux malfaiteurs.
Il faut que la justice passe et que les deux agresseurs soient jugés pour les faits qu'ils ont commis et que le bijoutier soit jugé pour sa réaction disproportionnée.
Point.
En attendant, quelque soit la suite donnée, il restera une famille qui a perdu un enfant, quelqu'est pu être son comportement et un homme qui vivra avec les remords d'en avoir tué un autre, du moins je l'espère pour lui.
Je crois que c'est la seule conclusion possible .
Portez-vous bien...