Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...

vendredi 6 septembre 2013

Hier soir, j'ai fait exception à la règle...

D'habitude, je ne regarde jamais les émissions politiques. On y voit toujours les mêmes qui nous débitent toujours leurs fadaises moisies. Pourtant, hier soir, j'ai fait exception à la règle...

L'invitée  était Christiane Taubira et je vous le dit tout net, elle a été magistrale.
N'en déplaise à tous les commentateurs qui ce matin dégoisent à qui mieux mieux sur sa prétendue langue de bois, moi j'ai compris son action, car elle l'a expliqué avec les mots simples de celle qui, par sa compétence, a démontré qu'elle maitrisait parfaitement ses dossiers.
Ce qui n'était pas le cas, loin de là, de ses contradicteurs.
Elle a montré qu'elle inscrivait toute son action dans un cadre déterminé par un état de droit, par des lois, par le respect des différents intervenants judiciaires, toutes choses que la Droite avaient bafouées sous la houlette de Sarkozy.
Elle a surtout esquivée, par son attitude digne et réservée, l'immonde piège tendu par France2 et son imbécile de journaliste, le PPDA de contrebande, j'ai nommé Pujadas, qui lui ont jeté dans les pattes le témoignage, anonyme, d'une mère forcemment désespérée et haineuse dont la fille a été victime d'un délinquent récidiviste.

Ce procédé, honteux, déshonore le débat politique en le rabaissant au niveau d'une émission de télé-réalité. France 2 en paiera forcemment le prix.
Le sommet de la soirée fut cependant sans conteste l'entrée en lice de l'indicible Christian Estrosi, l'homme qui veut la peau de C.Taubira et qui affirme sans que cela fasse frémir son impéccable coiffure gominée : "vous voulez vider les prisons...", "vous avez plus de compassions pour les voyous que pour les victimes..." je vous en passe et des meilleures du même tonneau. Il a débité mécaniquement des sentences pré-fabriquées qui puent le populisme le plus éculé et caressent les électeurs du FN dans le sens du poil.
Le problème est qu'il ne connait pas vraiment le dossier, qu'il a fait preuve de beaucoup d'approximations et d'affirmation erronées et qu'il s'est fait ramassé par la ministre.
Il faut dire que le match était truqué. Estosi est un con inculte. Avoir voulu relever le défi face à une C.Taubira super éduquée et cultivée, c'est comme si on envoyait Brahim Asloum* combattre Mike Tyson*
Une boucherie.
Estrosi a quitté la plateau un main devant, une main derrière...
Je me pose une question : pourquoi la Droite a-t-elle envoyé une telle nullité pour défier une personnalité de la trempe de C.Taubira ? La réponse s'impose d'elle-même : il n'y avait aucun volontaire pour aller se ridiculiser en prime-time, on a donc envoyer le ravi de l'équipe.

Brahim Asloum* : champion du monde de boxe poids mouche . 1M65-50kg
Mike Tyson* : champion du monde de boxe poids lourd. 1M80-100kg