Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

mardi 23 avril 2013

Ouf ! C'est fini...

Aujourd'hui, à 17H, la loi sur le mariage pour tous va être votée, malgré les vociférations de conservateurs rétrogrades, rangés derrière la bannière d'une poignée d'allumés. Ouf ! C'est fini. En principe...

Car les anti-mariage n'ont pas l'intention de déposer les armes. Eux qui se disent républicains continueront leurs manifestations et ont fermement l'intention de s'opposer, par la force si besoin, à la célébration des mariages en mairie.
Ce sont des chiens enragés qui dissimulent sous des slogans éculés un violent rejet de l'homosexualité.
Il suffit pour s'en convaincre de surfer sur internet dans les forums sur le sujet.
Ce sont de véritables torrents de haine qui s'y déversent. 

  •  "Les homos sont des malades. Les homos sont une pollution. Il ne faut pas avoir peur de les discriminer, question de principe conservatoire".
  • "Même les animaux de n'importe quelle race ne font pas ce que font les homosexuels"
  •  "Le mariage...serait la honte et le mal légalisé dans toute la France."
  • "Qu'on le veuille ou non, l'homosexualité reste le symptôme d'un problème psychique...
  • "Au lieu de les marier, il faudrait interdire aux homosexuels d'être journaliste, policier, enseignant, magistrat."
Je vous en passe, et des pires, notamment les propos infects faisant référence à la pédophilie, la scatophilie, la zoophilie... 
Mais qui sont donc ces gens ? A les entendre, toute la France est derrière eux. Or, selon un sondage BVA*,  depuis 6 mois et nonobstant les manifs, l'opinion est stable, avec 58 % des sondés favorables au mariage homosexuel.
HONTE A EUX...
Alors, comment se fait-il que ces tenants de l'homophobie primaire soient toujours sur le devant de la scène ? La réponse est simple : ils doivent cette sur-exposition aux chaînes TV d'infos permanentes. Celles-ci pour exister doivent alimenter en permanence le robinet à images, d'où le suivi des manifs en temps réel, elles doivent analyser à longueur de journée les propos des uns et des autres, d'où cette multiplication d'experts, souvent auto-proclamés et quel meilleur spectacle que celui, honteux à mes yeux, d'une Frigide Barjot, d'une Boutin où de députés de Droite déchainés et hystériques ?
Ce soir, si devant l'Assemblée Nationale vous croisez la Frigide Barjot un jerrican d'essence à la main, n'intervenez surtout pas. Au pire, tendez-lui votre briquet. Quant à la Boutin, elle noiera son désespoir en se saoulant à l'eau bénite.
Plus sérieusement, je suis persuadé que dans quelques semaine, au pire dans quelques mois, plus personne ne parlera de cette histoire et les "icônes" de la contestation seront retournées dans un néant d'où elles n'auraient jamais du sortir.
Resteront les paroles et les images. Il faudra se souvenir des propos tenus par certains et ne pas hésiter à leur resservir si nécessaire...
Pour les autres, la vie continuera, comme avant. 
Alors portez-vous bien...

*Réalisé auprès d'un échantillon de 1 219 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, recrutées par téléphone et interrogées par Internet les 18 et 19 avril 2013.