Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...

vendredi 13 février 2015

Pour échapper à 50 nuances de Grey...

Depuis le début de la semaine, tous les médias nous bassinent à l’envi : après avoir été vendu à plusieurs millions d’exemplaires, l’adaptation cinématographique de 50 nuances de Grey sort enfin en salles mercredi. Donc, mercredi, je file au cinoche…
Première surprise, dans la file d’attente, beaucoup de jeunes filles et de femmes seules. Deuxième surprise, le film est annoncé tout public. J’en conclu finement que questions sensations, mieux vaut le porno du samedi soir sur Canal+…
Je suis le flot qui se dirige vers la salle 11 où le chef-d’œuvre est proposé, mais moi j’entre dans la salle 3, celle où est projeté  IMITATION GAME.

IMITATION GAME, késaco ? Je vous résume le scénario :


Pour diriger ses opérations militaires, l'Allemagne nazie dispose d’une arme secrète, une machine permettant d’envoyer des messages cryptés sur lesquels tous les spécialistes se cassent les dents. Les Anglais réunissent une équipe de mathématiciens pour découvrir le secret de la machine Enigma la bien nommée. L’intérêt du film ne réside pas dans le suspense, vont-ils réussir ou non, puisque c’est une histoire vraie qui se déroule sous nos yeux et nous savons que le code sera cassé, mais dans la personnalité du personnage central, le mathématicien Alan Turing. Disons le tout de go, Turing est un génie, mais comme pratiquement tous les génies, il a un pet au casque. C’est un solitaire, incapable de travailler en groupe, haït par tous ses compagnons pour ses méthodes autoritaires et solitaires.
Le secret le plus absolu entoure les travaux de l’équipe et ses membres doivent vivre avec cette contrainte. Mais Turing a lui aussi un secret très lourd à porter : il est homosexuel. Pour bien comprendre son problème, il faut savoir qu’en Angleterre, la sodomie était considérée comme un crime passible de pendaison (jusqu'en 1861) puis de prison et que l’homosexualité ne fut dépénalisé qu’en …1967 !

IMITATION GAME est un film passionnant, porté par l’interprétation éclairée de l’acteur Benedict Cumberbatch qui fait magnifiquement passer l’implacable résolution du génie et la fragilité la solitude et la souffrance de l’homme.
Bon, vous avez compris, je vous recommande chaudement ce film.
Maintenant, vous pouvez préférer voir "50 nuances de Grey"…

 Quelque soit votre choix, portez-vous bien...

PS : nous étions quatre spectateurs dans la salle !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire