Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

mercredi 20 juin 2012

En attendant l'Espagne...


Hier soir, match de foot France-Suède.
Résumons la situation : la France est en tête du groupe, La Suède est déjà éliminée.
Même une défaite 1-0 qualifierait les Bleus pour la suite, moyennant quoi les joueurs sont entrés sur la pelouse avec une mentalité tongs et huile de monoï...
Analysons la prestation individuelle de chaque joueur :


Hugo Lloris : derrière une défense catastrophique, il est resté concentré. Il ne peut rien sur les deux buts suédois (notamment celui d'Ibrahimovic). Il est le seul à avoir le niveau international. Sans lui, c'était la correction...A conserver...
Mathieu Debuchy  : sérieux défensivement, il a sombré comme les autres défenseurs. A conserver..
Adil Rami : comme d'habitude, lent et lourd.peu d'assurance dans les duels. Toujours en retard sur l'attaquant adverse, il n'est pas au niveau et n'a pas sa place à l'Euro. A dégager...
Philippe Mexès : dominé par les attaquants Suédois durant tout le match, il regarde Ibrahimovic ajuster sa reprise. La seule bonne nouvelle, il sera suspendu pour le prochain match pour une faute grotesque commise à 60m de son but. pour la France. A dégager...
Gaël Clichy : sans aucun doute, il est meilleur moins mauvais qu'Evra. Mais les deux buts sont venus de son côté. A revoir...
Yann M'Vila : il était attendu après sa blessure. Il manque de compétition et n'a pas apporté grand-chose. A revoir...
Alou Diarra : il a été à peu près le seul à se battre au milieu de terrain mais s'est éteint seconde période. A conserver..
Hatem Ben Arfa : on attend toujours monts et merveilles de sa superbe technique. Hélas, il a été transparent  sur le côté droit et n'a rien apporté de plus. A dégager...
Samir Nasri : sa nonchalance naturelle a repris le dessus et l'imprecision de ses passes a fait perdre un nombre impressionnant de ballons. A dégager...
Franck Ribéry : pas vraiment en réussite mais il était le seul à vouloir accélérer le jeu et s'est trouvé souvent isolé. A conserver..
Karim Benzema : il n'a quasiment jamais réussi à surprendre la défense suédoise. Redescendant très bas pour toucher un peu plus le ballon, il était du coup absent dans la surface pour exploiter les quelques ballons dangereux. A conserver..
Les remplaçants Giroud, Malouda, Ménez entrés très trop tardivement n'ont eu aucune influence sur le déroulement de la rencontre.

Résultat ? 



Les Bleus ont été ridicules. Ils sont qualifiés (par la grâce de la victoire des Anglais dans l'autre match), mais ils ont été humiliés.
Mais les joueurs savent-ils vraiment ce que signifie ce mot ? 
Bien entendu, on met tout de suite en avant leurs salaires astronomiques qui annihileraient toute motivation et expliquerait leur nonchalance..
Je ne suis pas d'accord avec cette théori et je pense que le mal est spécifiquement français. Ou alors, expliquez moi les performances des autres nations, leur motivation, leur rage de gagner. Voyez le Portugais Ronaldo, superstar mondiale s'il en est. Hors du coup lors des deux premiers matches de son pays, il s'est déchaîné lors du match décisif, tirant tous ses co-équipiers vers le haut pour arracher une qualification bien compromise.
Se pose alors la question de la compétence du seul acteur qui n'est pas sur le terrain, j'ai cité l’entraîneur.
Laurent Blanc a été nommé suite à la calamiteuse campagne Sud-Afriquaine de Domenech, moyennant quoi, il a obtenu tous les pouvoirs.
Pourtant, dès les premiers matches sous sa coupe, on aurait du se poser des questions sur la qualité du jeu mis en place, sur ses choix de joueurs, voire sur son autorité. Mais attention. Pas touche ! Soutenu par le lobby des champions du monde 1998 (Zidane, Lizarazu, Dugarry, Barthez...) Laurent Blanc est intouchable. La moindre victoire, même contre le plus minable des adversaires est célébrée avec grandiloquence. Après une campagne de qualification plus que que laborieuse, voilà que, suite à 3 victoires contre des sous-équipes, la France est propulsée  vainqueur potentiel de cet Euro.
Le match d'hier soir nous a fait redescendre brutalement sur terre. Prisonnier de ses choix plus que discutables, Blanc est obligé de poursuivre dans la voie qu'il s'est tracé, il n'est plus temps de changer quoique ce soit. D'ailleurs, pourquoi changer quoique ce soit, puisque "l'essentiel est d'être qualifié". S'il le dit, c'est que c'est vrai !
Il est donc plus que probable que l'équipe qui affrontera l'Espagne (championne du monde et d'Europe en titre) ressemblera furieusement à celle qui s'est ridiculisée hier soir.
Attention cependant à ne pas insulter l'avenir. L'Espagne n'est plus aussi tout à fait aussi impériale et le charme du foot, c'est quand même que c'est le seul sport où le plus faible peut vaincre le plus fort.
Nous verrons samedi soir si cette vérité se vérifie.

En attendant, portez-vous bien...