Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...

mercredi 19 janvier 2011

Raiponce...

Avec un peu de retard, je vais vous parler de Raiponce, le dernier "chef-d'œuvre" de Disney, vu pendant les fêtes à Macon.
Deux fois !
D'abord avec les filles.Quoi de plus simple que d'aller voir un film ? 

Pas avec moi : j'avais consulté les horaires des séances sur internet ; nous nous pointons tranquilles au ciné à 14H15. Pour la séance de 14H30, c'était bien. Manque de bol, j'avais mal noté les horaires, et le film était commencé depuis 10mn. Nous entrons dans la salle ou règne un noir absolu ; impossible de se repérer ; nous attendons en nous tenant par la main. Enfin, les images plus claires s'affichent sur l'écran et nous permettent de trouver des places.
Ensuite avec Gabriel, la semaine suivante :
Cette fois, pas d'impair,  j'ai bien noté l'horaire et nous arrivons devant le cinoche à 13H45. Horreur ! 3 km de queue ! Je sens le coup venir, nous allons poireauter et au moment d'entrer dans la salle, on nous annoncera que c'est complet.
J'explique l'affaire au gamin et lui propose de revenir à la prochaine séance. Il me regarde d'un œil torve, je sens monter en lui une grosse bouffée de scepticisme, mais il est d'accord et nous partons faire des courses. Retour devant le ciné à 16H30 ; cette fois nous sommes les premiers. La seconde séance de la journée étant en 3D, on nous donne les fameuses lunettes (avec la lingette désinfectante, je n'ose imaginer le nombre de bactéries qui prolifère sur cet objet), donner est un grand (gros) mot puisque le billet coûte 2€ de plus.
La critique du film :
Attention, du Walt Disney pur sucre, bien dégoulinant. Sénario classique : la princesse d'un côté, le brigand de l'autre, au début y peuvent pas se voire, mais on sait que ça va s'arranger. Images et dessins somptueux, animation parfaite (trop ?), manque ça manque d'imprévu et de sexe ! Comme toujours avec tonton Walt. Quoique : je me suis toujours demandé pourquoi Daisy et Donald se baladent le cul nu, contrairement à Minnie et  Mickey !
Conclusion : un spectacle parfaitement formaté pour les enfants (on est loin de Shrek).
Un mot sur la 3D :
Ayant vu le film dans les 2 versions, j'avoue ne pas avoir remarqué une grosse différence. Par contre, le port des lunettes est particulièrement pénible, surtout pour les enfants (taille unique). Une polémique est en train de se développée sur internet concernant la 3D. Si ce débat vous interesse, c'est par ici :
En outre, le surcoût n'est pas négligeable, 2€ pour une place à 6€, c'est +33%...
En tout cas, cette expérience ajoutée à ce que j'ai pu voir dans les magasins de TV ne m'incite pas à investir dans un poste 3D, malgré la matraquage intensif des fabricants qui voient là leur nouvel Eldorado. Se rappeler que le marché des téléviseurs écrans plats va bientôt être saturé, il faut donc trouver du nouveau (Sony ne produit pas que de l'électronique, c'est, comme par hasard, une major Hollywoodienne.
Bref, pour moi,  le cinéma en 3D, c'est à revoir…