Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

mercredi 19 janvier 2011

Pourquoi ce blog...

 En lisant les blogs accessibles sur internet, on ressent très vite  l'envie de s'y mettre aussi, pour faire comme tout le monde et pourquoi pas en mieux.
Car il y a dans ce domaine le meilleur et souvent aussi le pire.
Pour le meilleur, il n'y a pas de miracle : on s'aperçoit très vite que ces blogs là sont tenus sinon par des pros de la communication du moins par des gens qui soit ont une belle imagination et un  talent certain pour la traduire, soit un niveau socio-culturel élevé. Ce sont des blogs de grande qualité, régulièrement consultés par de nombreux "followers" (ce qui veut dire suiveurs, en langage branché)
Pour les autres, mon appréciation  va de "excellent" à "pitoyable", chacun se fera sa propre opinion en fonctions de ses affinités.
Tout le problème est de savoir situer son propre blog dans cette échelle de valeur.
Il faut déjà définir quel en sera le thème général, un sujet précis ou un blog généraliste, puis trouver les sujets à évoquer. Et c'est là que se repose la question : pourquoi un blog ?
Pour moi, c'est sans doute d'abord une sorte de thérapie car si le statut de retraité est enviable (et envié !) sur bien des points, il y a quelques revers à la médaille, dont une relative solitude (du moins en ce qui me concerne) n'est pas le moindre, d'où parfois un besoin d'une certaine reconnaissance (disparue avec la cessation de l'activité personnelle). D'aucun  compensent ce manque en s'investissant dans la vie associative, municipale, etc…D'autres pratiques des activités telles la pêche, la peinture, le chant, etc…mais tout cela a des limites.
Au-delà de mes propres centres d'intérêts, j'ai donc choisi de devenir un "bloggeur".
 Car c'est également un formidable moyen de communication avec le monde extérieur, de faire partager mes joies, mes peines, mes colères, de donner mon opinion personnelles sur les événements politiques, sportifs, people, bref sur la vie, sur ma vie.
C'est enfin un exercice intellectuel très stimulant qui me rappelle que dans ma jeunesse j'étais plutôt doué lorsqu'il s'agissait de faire des rédactions. Ainsi, ce billet ne comportait initialement que quelques lignes ; puis, petit à petit, il a pris de l'ampleur, les mots venaient les uns après les autres,   s'accumulaient, (383 ici précisément, vous pouvez recompter), se bousculaient, souvent en désordre. Quel outil extraordinaire alors que le traitement de texte : on craint pas plus  moins les fautes d'orthographe, on déplace des zones entières de texte, le met en forme,  on remplace des mots par d'autres plus précis, etc., etc…c'est génial, n'en déplaise aux grincheux nostalgiques du papier/crayon.
Alors je "blogge"  Mais une fois la décision prise, reste à trouver un hébergeur. J'avais commencé avec Microsoft puis, après des péripéties qui ne nous intéressent pas ici, j'ai finalement trouvé cet hébergeur, (Empire Google)
Puis il faut se lancer. Premier obstacle, on s'aperçoit tout de suite qu'il n'est pas donné à tout le monde de rédiger des posts intéressants bien écrits et bien pensés ; ensuite, il est compliqué de tenir un blog  de manière régulière sur la durée. Or cette dernière condition est absolument impérative pour conserver ses lecteurs ; un post tous les 36 du mois, et en peu de temps, plus personne ne s'intéresse à vous.
Me voici donc lancé. L'avenir nous dira si je tiens la cadence et si j'ai réussi à vous intéresser.
En attendant, si vous êtes arrivé jusqu'ici, bravo !
Et merci !
J'ai bon espoir de vous compter parmi mes futurs fidèles lecteurs.
Alors, A BIENTÔT.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire