Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...

vendredi 25 juillet 2014

Du racket ?

C'est sous le coup d'une intense colère que j'écris ce billet.
Suite à mon accident, je me retrouve avec une cicatrice fermée par 25 agrafes. Vous voulez voir ? C'est ICI.

L'infirmière qui vient me faire les soins à domicile m'informe qu'il sera nécessaire d'acheter
une pince ôte-agrafe. 
Celle dont je me sers habituellement pour séparer des feuilles de papier n'étant pas adaptée à ce genre de manipulation, je me mets en quête de l'outil adéquat.
Tout naturellement, je pense à ma pharmacie de quartier. Mon épouse s'y rend. Matériel non disponible, à commander et coûtant la modique somme de 19€80, sachant que cet outil est à usage unique. Lorsqu'elle m'annonce cette nouvelle, les bras m'en tombent. Immédiatement, j'appelle la pharmacie et j'annule la commande en demandant le remboursement, ce qui m'est accordé fort aimablement.
Bon, mais maintenant, il faut que je trouve une pince. Je téléphone à la pharmacie qui se trouve dans le centre commercial où travaille Colette. On me renseigne, toujours fort aimablement sur la disponibilité de l'appareil pour la modique somme de 17€90 ! C'est mieux, mais ça me parait encore exorbitant.
Me vient alors l'idée de rechercher sur internet. En 3 clics 2 mouvements, je trouve mon bonheur. 
Vous êtes assis ? 
Alors vous pouvez regarder la photo ci-dessous :



Oui, vous avez bien lu : 1€50 au lieu de 19€80.
Vous avez tous entendu ces syndicats de pharmaciens qui pleurnichent sur leurs marges, qui nous expliquent que, écrasés sous les charges, des pharmacies ferment tous les jours.
On se rend compte ici à travers cet exemple, qu'en réalité cette profession se goinfre que c'en est à la limite du scandale, voire du racket et on peut imaginer qu'il en est de même pour les médicaments.
Et pour combler le trou gouffre de la sécu, c'est dans nos poches qu'on vient puiser en permanence.
Morale : si vous avez besoin de matériel médical, évitez fuyez votre pharmacie habituelle et allez fouiner sur internet .
Bien entendu, l'idéal reste de ne pas avoir besoin de ce type de matériel, donc prenez bien soin de vous et portez vous bien...