Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

dimanche 23 juin 2013

Petite révision...

Les éléments se sont déchainés et des rivières ont tout emporté sur leurs flots tumultueux. Hollande aussi est emporté par la crise. Il a beau essayé de surnager, il a du mal à garder la tête hors de l'eau avec tous ceux qui s'agrippent à ses chevilles, tant de Droite que hélas de Gauche. Pourtant, à tous ceux qui ont voté pour lui ( et même pour les autres), je crois qu'il est temps de réviser notre histoire de France, période 2007-2012...

Les Français ont la mémoire courte, très courte. Un peu plus d'un an et ils ont passé les turpitudes de Sarkozy aux oubliettes.
Heureusement, quelques emmerdeurs rafraichissent régulièrement leurs mémoires. Je suis de ceux-là. En revanche, si vous êtes Sarko-idôlatres, éviter de lire de billet, vous allez vous faire inutilement du mal.
Je pourrais vous abreuver de chiffres et diagrammes en tout genre, mais cette lecture est plutôt fastidieuse, comme j'ai pu le constater moi-même en faisant des recherches sur le net.
Je me contenterai de quelques vérités incontournables. 
Par exemple le bilan calamiteux du chômage
Depuis un an, la Droite tape à bras raccourcis sur les chiffres "catastrophiques" publiés tous les mois. En réalité le dernier gouvernement de gauche avait ramené le taux de chômage à 7.8%. Mais il est fortement reparti à la hausse depuis 2002, pour atteindre  9.8% de la population active fin 2011. Le nombre de chômeurs de longue durée a atteint des niveaux proches de ceux que la gauche avait trouvés en arrivant au pouvoir en 1997. On est bien loin des promesses :"Je vous ai promis le plein emploi, je vais me battre pour le plein emploi".( Place de la Concorde, 6 mai 2007). Résultat : 1 million de chômeurs supplémentaires Puis vinrent les mensonges : "la situation est difficile mais nous résistons mieux que nos voisins"...Avec 6% de chômage en mai 2011, l’Allemagne a atteint un plus bas historique depuis plus de 20 ans, et le Royaume-Uni reste bien en deçà de nôtre taux,  à environ 8%, tout comme celui de l’Italie ou des Pays Bas.
Hollande s'est engagé à inverser la courbe du chômage à partir de fin 2013. Cette annonce a déchainé tout ce que la Droite compte "d"experts économistes" qui ont raillé cette promesse à tours de bras. Or quelques signes avant coureurs laissant présager que cette prophétie pourrait bien devenir réalité, ces mêmes experts commencent à parler de manipulation des chiffres par le gouvernement. Oui, il faut à tout prix qu'Hollande échoue...
"Je m’engage à ramener la dette en dessous des 60% du PIB d’ici 2012". (Le Parisien, mars 2007). Résultat : 600 milliards d’euros de dette publique, passant de 64% à plus de 85% du PIB. Bravo ! Contrairement au choeur du gang Sarkozyste, la crise est loin d’être la seule responsable de ce dérapage budgétaire. Un rapport de la Cour des comptes de 2010 montre qu'un tiers seulement de ce déficit était imputable à la récession économique, chiffre que personne ne conteste.
"Je veux être le président de l’augmentation du pouvoir d’achat." (Congrès de l’UMP 2007). Depuis 2007, près de 337.000 personnes supplémentaires sont passées sous le seuil de pauvreté selon l’Insee, soit 8,2 millions de Français (source Terra Nova). Il s’agit de l’augmentation la plus brutale mesurée depuis que cet indicateur est suivi. François Fillon affirme de son côté que "le pouvoir d’achat a progressé de plus de 6% depuis 2007..." En réalité, le pouvoir d'achat n'a augmenté que 2% par ménage sur cette période, et a baisser de 0.4% en 2012, (Insee). C'est ce chiffre que le Figaro affiche triomphalement dans ses pages comme symbole de l'incurie socialiste, oubliant de préciser qu'Hollande avait été élu seulement 6 mois plus tôt. C'est vrai que pour ces gens là, un moment de honte est vite passé...

Je pourrai aussi vous parler du commerce extérieur, de l'éducation, de la délinquence, de la régularisation de la finance (rappelez-vous : 25 sept. 2009 –"Les paradis fiscaux, le secret bancaire, c'est terminé...". On connait la suite..
Je ne peux évidemment pas terminer ce billet sans vous parler d'une autre grande promesse :  en janvier 2011, alors qu’on vient de  lui remettre un rapport sur les conflits d'intérêts, Sarkozy fanfaronne (comme toujours) et promet "une loi avant l’automne"...
Faut dire qu'il y a de la matière à exploiter : les affaires Takkiedine, Karachi, Woerth, Bettancourt, Hortefeux...j'en passe et des meilleures.
Mais voici que la Justice n'étant plus aux ordres, l'horizon s'obscurcit sérieusement, l'orage gronde, ça sent le poil de cochon grillé, l'ombre d'un immense scandale s'étale sur Sarkoland : l'affaire Tapie.
Mais ça, ce sera l'objet de mon prochain billet.
En attendant, portez-vous bien...