Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...

lundi 11 février 2013

y'avait longtemps...


Je ne sais pas vous, mais moi, j'ai le sentiment que les choses sont en train d'évoluer. Tout doucement, sans l'accompagnement du grand cirque médiatique dont nous avons été abreuvé ces dernières années. Sans faire de bruit, il avance droit sur le chemin qu'il s'est tracé.
Qui ça il ? François Hollande.
Ah ! Que n'avons nous entendu sur son compte ! Je ne reprendrai pas ici tous les noms d'oiseaux dont il a été affublé, généralement par les représentants d'une Droite à la dérive prête à tous les excès pour redorer un blason bien défraichi. 
Hollande, un mou sans envergure, incapable de prendre une décision, rallié au grand capital, vilipendé par une Gauche extrême qui n'hésite pas à s'allier la Droite pour faire échouer l'adoption de certains textes.
Lui  fait le dos rond, ne répond à aucun des coups bas assénés. Mais petit à petit, il se révèle. Il affirme que la réduction des déficits est incontournable mais qu'elle ne doit pas se limiter à une rigueur aveugle, il mène à bien son projet du mariage pour tous, il engage l'armée Française contre l'islamisme radical, alors que tous nos partenaires occidentaux, pourtant tout autant aussi concernés restent prudemment en retrait, il prononce un discours remarquable et remarqué devant le Parlement Européen. Sans hâte, mais avec détermination, il avance dans la réalisation de son programme. (Dans la colonne de droite du blog, vous trouverez un lien qui vous mènera sur le site qui suit l'état de réalisation des promesses de F.Hollande ou alors cliquez ici : LUI PRESIDENT
Si aucun évènement imprévisible et dramatique ne survient, il tiendra ses engagements. Et plus la situation s'améliorera, plus il sera l'objet d'attaques de ses adversaires, de cette Droite revancharde et haineuse pour qui la réussite d'Hollande sonnerait le glas de leurs espérances de retour au pouvoir, mais aussi d'une partie de cette Gauche qui ne supporte pas une autre voie que la radicalité. Bien entendu, les Ecologistes, dont les exigences sont inversement proportionnelles à leurs résultats dans les urnes, ne seront pas en reste pour lui savonner la planche.
Il devra être très fort pour tenir le cap mais il aura un allié de poids. Où plutôt une alliée.
Une femme qui s'est fait très discrète et que tous les médias ignorent, une femme qui travaille dans l'ombre, une femme qui clament tout haut ce que les Français et les Européens commencent à ne plus dirent tout bas, une femme haïe par ses "camarades" empêtrés dans leurs certitudes et le confort de leurs prébendes. 
Je vous entends ricaner : "y'avait longtemps..." 
Ben oui, Ségolène Royal, car c’est bien d'elle dont il s'agit, va revenir en force. 
Et ce retour me réjouis. 
Et devrait vous réjouir vous aussi, elle va souffler un air de renouveau sur cette France frileuse et recroquevillée sur elle-même.
Je vous le dit, aujourd’hui 11 février 2013, elle sera à la pointe du combat du quinquennat et l'arme fatale de F.Hollande. J'en prends les paris.
En attendant, gardez espoir et surtout portez-vous bien