Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

samedi 26 mai 2012

Ignominies (1ère partie)...

C'était prévu et annoncé : il n'y aurait pas d'état de grâce.
Pas question de laisser souffler ce salopard de socialiste qui a osé battre voler la victoire à notre bien aimé Nicolas.
Et effectivement, ça défouraille dur, les hostilités ont débutées avant même l'investiture de F.Hollande.
Et depuis, la situation ne s'est pas améliorée.
N.Sarkozy avait élevé le mensonge en dogme. Lui parti, la ligne politique de la droite reste identique. Lisez ce tweet de mon député :



 La réalité ? La caravane Hollande a coûté 5972 € : billets de train, location d’un minibus, essence et même tickets de péage compris. En juillet 2011, Sarkozy avait utilisé "Air Sarko one" et deux Falcon pour une somme estimée à "60000 € l’aller-retour"...
Heureusement, le ridicule ne tue pas.
Et n''empêchera pas cet abruti moyennageux d'être triomphalement ré-élu dans notre belle région.
Mais c'est d'un autre sujet que je veux vous entretenir.
F.Hollande a fait un sans-faute pour ses premiers pas sur la scène internationale. Il n'a pas donné d'angle d'attaque. Pas encore. 
Heureusement, il y a le gouvernement.
Ignorons les peccadilles, tenez par exemple ce tweet grotesque de l'indicible Morano :


et passons aux choses sérieuses.

La ministre de la justice, Christiane Taubira a annoncé, comme l'avait promis François Hollande pendant la campagne présidentielle, la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs.
Le 20 mai dernier, la garde des Sceaux a déclaré: "Nous ferons en sorte que la justice des mineurs redevienne spécifique et qu'on annule les dispositions consistant à traiter les mineurs comme les majeurs."  

Qu'est-ce qu'un tribunal correctionnel pour mineurs ? Un tribunal correctionnel pour mineurs est composé de trois juges professionnels : un juge des enfants et deux magistrats.
Comment ça se passait avant ? Un tribunal pour enfants était composé d'un juge des enfants et de deux assesseurs non professionnels ayant une expérience du monde de l'enfance (professeurs, assistantes maternelles, responsables associatifs). Le représentant du parquet, un substitut des mineurs, était lui aussi spécialisé.

En clair, pour juger ces jeunes, on tenait compte du fait qu'ils étaient encore ...des jeunes.
La Droite prétend traiter les mineurs comme des majeurs, dénonçant en permanence l'ordonnance de 1945, texte fondateur de la justice des mineurs, qui place l'éducatif avant le répressif et veut faire croire qu'il y a partout des hordes de délinquants mineurs, sous-entendu essentiellement bronzés et dans les banlieues.
La solution ?  Les rendre pénalement responsable alors que l'on rejette l'abaissement de l'age du droit de vote) et les coller en prison, meilleur moyen pour recouvrer le droit chemin, comme chacun sait. Et pour cela, elle a créé un tribunal d'exception, comme pour les terroristes.

C'est une ignominie.

Oui messieurs Copé, Ciotti, Luca, Vaneste,  j'en passe et des pires, quand on a 16 ou 18 ans, on est encore un enfant, ne vous en déplaise.
On a sur la vie un autre regard que le vôtre et même en ces temps tourmentés, on vit encore d'insouciance, d'amour et d'eau fraîche.
Lequel d'entre nous ne garde pas le souvenirs de bêtise(s) inavouable(s), soigneusement enfouit au plus profond de notre mémoire et dont jamais, au grand jamais, nous ne parlerons à quiconque ?
Qui n'a pas son "squelette dans l'armoire", 
Qui n'a pas été jeune ? 
Ben eux...Tous petits déjà, ils ont le costard trois pièces, la chemise bleu ciel, cravate bleu sombre, chaussures Weston noires parfaitement cirées et calvitie naissante, à l'image de J.F. Copé.
La Droite n'aime pas les jeunes.
Les jeunes, ça conteste tout le temps,
Les jeunes, ça écoute des musiques bizarres,
Les jeunes, ça s'habille n'importe comment, 
C'est dangereux les jeunes...
Pourtant, les jeunes, c'est l'avenir.
La Droite leur explique que sans les bienfaits de la mondialisation rien ne sera possible et dans le même temps elle essaye de construire un monde frelaté en attisant toutes les haines, surtout celle de l'étranger. Curieuse conception de l'ouverture aux autres. 

Oulà ! On me dit que ce billet n'en finit pas.
Et pourtant je suis loin d'en avoir terminé.
OK ! Je vous accorde une pause.
Allez aux toilettes et buvez un verre d'eau, la suite arrive.

                                                              A suivre...