Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

jeudi 31 mai 2012

"I have a dream"

La Commission européenne commente le bilan de santé de l'économie des pays membres.
Comme il fallait s'y attendre, la France est montrée du doigt et le programme de F.Hollande, fraîchement élu, inquiète fortement le président de cette commission le sieur José Manuel Barroso.
Ce dernier,est le zèlé valet de l'ultra libéralisme et de la finance spéculative, ce qui ne manque pas de sel lorsqu'on rappelle que lors de la révolution des œillets (1974), il  était président des étudiants maoïstes et se situait à l'extrême gauche radicale de l'échiquier politique Portugais. 
C'est ce qui s'appelle "virer sa cuti"...
Bien que le bilan de santé repose en bonne partie sur l'héritage de Nicolas Sarkozy et sur le projet truqué de budget du gouvernement Fillon, le bon docteur Barroso a rédigé pour notre pays une ordonnance (non remboursée par la sécu...)

Jugez-plutôt :
     -réduction du niveau de protection des contrats de travail et  faciliter les licenciements : le marché du travail doit être plus flexible. Traduction : supprimer les CDI et créer une nouvelle catégorie sociale, les travailleurs Kleenex jetables après emploi.
     -les contributions sociales sur les salaires en France sont les plus élevées de toute l'Union. Cela a un impact sur les coûts salariaux et donc sur la compétitivité des entreprises ; Il faut donc les alléger et, en contrepartie, augmenter la fiscalité sur l'environnement et la consommation. Traduction : pressurer plus le contribuable lambda (c'est à dire tous les pousse-mégots qui payent leurs impôts en France) et augmenter le profit des actionnaires.
     -la nouvelle équipe au pouvoir doit réduire les dépenses de l'État si elle veut faire passer le déficit budgétaire sous la barre des 3 % en 2013. Par exemple, telle qu'elle est engagée, la réforme des retraites ne suffira pas à rendre le système viable à partir de 2020. Traduction : pas de retour même partiel à la retraite à 60 ans et remettez moi tous ces feignasses de Français au boulot et qu'ils en crèvent, si possible.
Quel est le but de cette politique ? Ma réponse va vous surprendre, mais le gang de Bruxelles veut stopper les délocalisations. Je m'explique :
La Chine, Eldorado des industriels de tous poils, permet de produire au coût le plus bas et de revendre le plus cher possible tout en faisant croire aux consommateurs occidentaux qu'ils en profitent en payant le prix le plus intéressant. En réalité, les seuls à en profiter sont les financiers et les actionnaires qui se gavent et s'en mettent pleins les poches.
Seulement l'avenir semble s'obscurcir.
Ne voilà t'y pas que les Chinois ne se contentent plus d'une boulette de riz et de coups de bâtons pour tout salaire. Voilà qu'ils réclament des augmentations. Comble de l'horreur, certains ne supportant plus leurs conditions de travail se mettent en grève !
Les salauds ! Mais ils veulent ruiner nos braves capitalistes ou quoi ?
Autre mauvaise nouvelle, le pétrole se raréfiant, les coûts de transport augmentent, parce que c'est loin la Chine...
La solution ? Rapatrier la production en Europe, tout à coté des consommateurs. Seulement pas question de diminuer les profits, il faut continuer à se goinfrer. L'idée est donc de récréer en Europe les conditions d'exploitation en Chine.
Comment ? 
Pas compliqué.
Au niveau des populations : supprimer toute protection des travailleurs, tout accès à la santé, à l'éducation, à la culture, à la retraite, éradiquer toute forme d'assistanat. Comment ? En annihilant tout envie de révolte en leur proposant toujours plus de "rêves" : les émissions de TV-réalité, les écrans plats, les i-phones, le foot et tous les jeux du cirque, le poker en ligne et le loto...etc...etc...
Au niveau des Etats : les obliger à rembourser leurs dettes en pressurisant  un peu plus leurs peuples. Comment ? En privilégiant les castes de possédants et les classes supérieures et favoriser avec leur complicité active, les pires communautarismes qui dressent les citoyens les uns contre les autres, créant ainsi toutes les conditions d'accès au pouvoir d'une dictature.
Comme en Chine.
C.q.f.d...
Vous trouvez que je déconne à pleins tubes ? 
Ouvrez les yeux et regardez ce qui se passe en Grèce. Et ce qui risque d'y advenir dans les mois qui viennent. Dans ce malheureux pays, les mesures prises par l'Europe, sous l'impulsion du couple de Thénardier Sarko/Merkel, est en train de mettre la population à genoux. 
Aujourd'hui, on se bat pour manger. 
Demain on tuera...
Et la contagion gagnera bientôt d'autres pays,  l'Espagne dont les banques sont au bord du gouffre, avec l'inquiétude qui gagne sa population (taux chômage>20%) et à qui la fameuse commission demande de "faire un grand pas en avant" vers les réformes, et l'Italie, le Portugal, l'Irlande (qui va bientôt voter par référendum sur l'adoption du fameux plan de sauvetage Sarko/Merkel). Et le tour de la France viendra.
Inexorablement.
Sauf si les peuples se réveillent.
"I have a dream"
Et si le salut venait de France ? 
D'un homme considéré, y compris par ses pairs, comme un minable ;  
D'un homme raillé par tout ce que notre pays compte comme beaux esprits ; 
D'un homme condamné par une Droite ringarde et haineuse avant même d'avoir été investi ;
D'un homme qui réformerait notre pays comme jamais il ne l'aurait été ;
D'un homme qui rallierait à lui la plupart des pays Européens ;
D'un homme qui mettrait enfin l'Europe malade sur les bons rails ;
D'un homme qui éclairerait l'avenir...
"I have a dream"
Et si cet homme s'appelait Hollande, François de son prénom.
"I have a dream". Et vous ?
 Réfléchissez à ça et portez vous bien.

PS : pour aider votre réflexion et pour confirmer tout ce qui est écrit ci-dessus, CLIQUEZ ICI