Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...

vendredi 17 juin 2011

Une belle histoire...

Je vais vous raconter une histoire.
Une belle histoire.
Il était une fois un homme qui tenait boutique de Mercerie à Annecy. Cherchant à développer son activité, il y crée un rayon épicerie qui connait vite un grand succès.
Inquiet de l'éventuelle arrivée d'un nouveau concurrent, un certain Edouard Leclerc, il s'entend avec un grossiste de Lagnieu pour ses approvisionnements. Ensembles, ils vont ouvrir un magasin d'un nouveau type. Lors d'un voyage aux Etats Unis, Marcel Fournier a découvert un nouveau concept de commerce proposant une large éventail de produits et des prix au rabais, concept qu'il va adapter à son nouveau magasin. Son idée géniale est de laisser une large place libre afin d'aménager un parking pour les clients qu'il attire en vendant de l’essence à prix très bas. C'est le premier magasin en France à porter la dénomination de supermarché.
Il faut trouver une enseigne originale :  le magasin se trouvant à l'intersection de deux avenues, le nom est tout trouvé : Carrefour est né.
Les familles Fournier et Badin-Defforey viennent d'inventer une nouvelle forme de distribution : en 1963, le premier  hypermarché Carrefour ouvre ses portes à Sainte Geneviève des Bois. C'est une révolution, des produits alimentaires et non-alimentaires sur 2500m² de surface à prix discount, 12 caisses  et 400 places de parking.
Le concept va faire exploser le commerce traditionnel ; les hypermarchés et leurs petits frères les supermarchés poussent comme des champignons après une pluie d'orage. Leur développement exponentiel se finance par la trésorerie engrangée grâce au décalage entre le paiement comptant des clients lors de leur  passage en caisse et le paiement à plusieurs semaines des factures fournisseurs.
Les Badin-Defforey sont des dirigeants-actionnaires qui s'impliquent directement et avec bonheur dans la vie et la gestion de leur entreprise.
En 1976, Carrefour innove à nouveau en inventant les produits sans marque, au packaging dépouillé et à prix permanent : ce sont les "Produits libres", immédiatement imités par tous les concurrents.
En 1985, nouveau coup de génie : fort de sa notoriété, Carrefour fait évoluer ses Produits libres en les signant de son nom ; les produits à marque distributeur apparaissent dans les rayons et vont y prendre une place prépondérante. La encore, toute la concurrence va suivre.
La France découvre la consommation de masse et pour la grande distribution c'est le temps de la conquête de l'ouest, de l'innovation permanente, dans les magasins, les équipes s'investissent sans ménager leur peine.
C'est le temps des commerçants.
Un temps compté.
Et qui va bientôt se terminer.....
                                                                             
                                                                          A suivre..........                                    



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire