Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...

lundi 23 mai 2011

L'affaire DSK-Episode 5


L'émission vedette de TV-réalité de cette année n'est ni sur TF1, ni sur M6 mais sur tout les médias de France et de Navarre. Il s'agit évidemment de l'affaire DSK.
J'avoue que  je guette la moindre nouvelle qui pourrait m'éclairer un peu. Car il faut admettre que malgré le flot continu d'informations, nous ne sommes pas beaucoup plus avancés qu'il y a une semaine.
Quelque soit l'issue de cette affaire, DSK est politiquement mort. Même si son innocence est formellement démontrée, il ne pourra revenir sur la scène nationale, son image est trop dégradée, n'en déplaise à ses amis qui monopolisent les ondes. Je l'ai déjà dit, son élimination ne me pose aucun problème, Il n'était pas mon poulain, et d'ailleurs, rien ne permet d'affirmer qu'il serait sorti vainqueur des primaires.
J'aurai l'occasion de revenir longuement sur ce sujet.

Pour l'heure, c'est la dimension humaine qui m'intéresse.
Tout à été dit sur les méthodes de la  justice américaine. Il parait qu'elle est la meilleure garante des droits de la défense et un modèle d'équité. Bien.
On me dit qu'il est normal que DSK ait été traité comme n'importe quel prévenu. Peut-être. Sauf que DSK n'est pas n'importe quel prévenu. Le placer sur le même plan et le traiter comme un dealer de rue n'est pas une preuve de la grandeur d'un système judiciaire qui prévient les médias afin qu'il puisse filmer et photographier un homme sortant d'un commissariat, les mains menottées dans le dos, exténué par trente heures de garde à vue et d'interrogatoires.
L'intransigeance du procureur, ses exigences pour permettre la libération de DSK démontre d'ailleurs qu'il n'est pas un prévenu lambda.
Mais c'est la suite des évènements qui me pose problème. Jusqu'à présent, on avait très peu parlé de la présumée victime, tous les projecteurs étant braqués sur DSK. Quelques voix essayaient bien de se faire entendre pour demander de penser à elle, mais elles étaient bien vite couvertes par celles, puissantes, des soutiens de DSK, dont aucun ne "reconnait" l'homme qu'ils côtoient depuis des années
La justice américaine est donc égalitaire, mais comme disait Coluche, y'en a qui sont plus égaux que d'autres…
A ma gauche, Nafissatou Diallo, femme de ménage, noire, musulmane, pauvre. A ma droite DSK, blanc, juif et milliardaire. La justice va devoir choisir son camp camarade. Pour l'aider à prendre la bonne décision, le clan DSK a mis le paquet, des experts évaluent la facture totale de sa défense à 3.5 millions d'euros.
La donne a changé : désormais la meute se tourne vers elle. Les chiens sont lâchés et reniflent toutes les pistes, même surtout les plus nauséabondes ; sa vie va être disséquée, ses moindres faits et gestes vont être passés au scanner, car le but de la défense est de la déshonorée afin d'affaiblir son témoignage. Elle doit s'attendre à la révélation des informations les plus sordides concernant sa vie privée, sous le regard du monde entier, avide de tout savoir sur cette femme de chambre qui a fait chuter un des hommes les plus puissants du monde.
Mon sentiment est que les dés sont pipés et que innocent ou coupable, DSK sera acquitté, peut-être au prix d'un arrangement "amiable".
A moins que… Les rebondissements de manqueront pas …
En attendant,
Portez-vous bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire