Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

vendredi 8 juin 2012

L'Euro

On va beaucoup parler de l'Euro dans les semaines qui viennent.
Non, ce n'est pas de la monnaie unique dont je veux vous entretenir. Certes, il y aurait beaucoup à dire, mais comme disait l'autre, une petite pause s'impose.
L'Euro en question est le nom familier donné au championnat d'europe des nations, et bien entendu, il s'agit de football.

La dernière prestation de la France n'a pas laissé un souvenir impérissable aux supporteurs français. Pour ceux qui auraient manquer l'affaire, les joueurs s'étaient ridiculisés aux yeux du monde entier en refusant de descendre du bus...Du jamais vu. Si seulement leurs prestations sur le terrain avaient compensé, mais que nenni !
Bref, deux ans plus tard, la nouvelle équipe de France a beaucoup à se faire pardonner, non seulement vis à vis de ses supporteurs, mais aussi surtout vis à vis de ses sponsors, vous savez ceux qui font des chèques avec plein de zéros pour voir leur marque à la TV. Alors forcement, une image cacateuse comme celle laissée par nos prestations footballistiques Sud-Africaines les rend nerveux.
Car désormais, l'Esprit Sportif a laissé la place au Dieu Pognon. Il fut un temps où gagner la compétition était une véritable performance, car seules 8 équipes disputaient la phase finale. C'était au temps de la TV en noir et blanc sur des écrans grands comme des vasistas. Les chaines payaient 3 francs six sous pour les retransmissions et les équipes s'en contentaient. 
Leur appétit a commencé à augmenter avec l'arrivée de la couleur et l'augmentation de la taille des écrans. On est passé de 8 à 16 équipes, les joueurs ont achetés des voitures de plus en  plus grosses et se sont fait des tatouages partout.
Plus d'équipes = plus de matches mais pas plus de qualité de spectacle. En permettant à des équipes de faible niveau de participer à cette phase finale, on assiste à des rencontres affligeantes comme ce match d'ouverture GRECE-POLOGNE dont j'ai regardé 30 mn avant de déclarer forfait.
Et L'EDF me direz vous ? Au cours des matches de qualification, elle s'est montrée très médiocre mais ses dernières prestations ont fait renaître l'espoir chez des supporteurs ont ne peut plus versatiles.
Le temps des matches amicaux est terminé. Lundi, on passe aux choses sérieuses en affrontant notre premier et plus sérieux adversaire, la perfide Angleterre. Déjà un match décisif, le perdant aura grillé son joker.
A ceux que le foot exaspère, je dis bon courage.
Pour les autres, ALLEZ LA FRANCE !

Mise à jour : je ne vous ai pas parlé des supporteurs. Il y a ceux qui viennent de leur pays d'origine et qui pour certains aiment la castagne (les Anglais) et il y a les locaux. Les Ukrainiens (et pas seulement les supporteurs de foot) n'ont pas vraiment bonne réputation et sont particulièrement xénophobes et racistes. Les joueurs de couleur ne sont pas à l'abri d'entendre des cris de singes descendre des tribunes. J'espère que si cela devait se produire, l'autorité du foot, c'est à dire l'UEFA se montrera à la hauteur. Seulement j'en doute : l'odeur de l'argent plane au-dessus des pelouses.
Autre point noir, le boycott des principaux responsables politiques (dont la France et l'Allemagne) qui protestent ainsi contre le sort réservé à l'ex-première ministre Ioulia Tomochenko, a quelque peu plombé l'ambiance.
Souhaitons que nul incident ne vienne ternir la fête et que pendant cet Euro on ne parle que football.