Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...Depuis ce 8 mai, nous avons un nouveau Président et je publie un nouveau billet. Un hasard ? Je ne crois pas...

vendredi 13 avril 2012

Un permis pour tout ?

Vous avez économisé sou par sou et maintenant vous êtes prêts à construire la maison de vos rêves. Mais auparavant, il vous faudra obtenir un permis de construire. Et si cette construction une fois terminée ne vous satisfaisait pas, vous pourrez la démolir. Après obtention, bien entendu d'un permis de démolir en bonne et due forme.
L’automne venu, vous adorez parcourir les plaines et les bois en compagnie de votre chien. A l'occasion, vous ne dédaignez pas tirer un coup de fusil en direction d'un lièvre ou d'un perdreau imprudents. Oui, mais il vous faut un permis de chasse.

Les armes vous font peur et vous préférez une bonne canne à pêche, un pliant, un litre de muscadet au frais dans la rivière ? Pas de problème, mais il vous faudra un permis de pêche.
Vous, votre truc c'est la bagnole ; vous aimez la bichonner, lui passer tendrement la peau de chamois sur le corps, l'enrichir d'accessoires, mais pour vous mettre au volant et la mener sur les belles routes de France et de Navarre, il vous faut un permis de conduire.
Attention, muni de ce précieux document, vous ne pourrez conduire qu'une auto. Si vous préférez les deux roues, il vous faudra un permis moto. Et si c'est sur l'eau que vous êtes le plus heureux, il vous faudra un permis bateau. Bien entendu, si vous êtes étranger, pas question de vous déplacer sans votre permis de séjour !
L'archéologie vous passionne. Vous êtes capables de gratter la terre pendant des heures pour dégager un petit fragment de poterie. Avez vous pensé à demander votre permis de fouille ?
Même Bond (My name is Bond, James Bond) a besoin d'un permis. Pour tuer...
Bref, il vous faut un permis pour la plupart des actes qui régissent votre vie, même les plus anodins.
Ce permis, une fois délivré atteste de votre capacité à exercer l'acte pour lequel vous l'avez demandé et du même coup protège, en principe, la collectivité des incompétents et des irresponsables...
Pourtant, dans moins de deux semaines, chacun pourra exercer son droit de vote. 
Et sans permis !
Car tout individu peut exprimer son choix, même le plus grotesque, sans que quiconque ait contrôlé son aptitude à le faire.
Pourtant, connaissez-vous un acte plus important que celui de voter ? En glissant dans l'urne un simple bout de papier, le citoyen a t-il se rend-il compte que c'est son avenir et celui de ces enfants qu'il engage pour des années. Combien en ont réellement conscience ? 
Pouvoir décider librement des orientations politiques de son pays en votant est une victoire de la démocratie. 
Encore faut-il être à même de comprendre au moins à minima les enjeux économiques et sociaux de la France, de l'Europe, du monde et des conséquences d'un vote.

Alors, faut-il envisager d’instituer un permis de voter ?
Il ne serait pas délivré aux élites, mais, après un examen, à toutes personnes disposant d'un minimum de connaissances des institutions de la République et de leurs fonctionnement.
Pourquoi pas ?
Et faut-il rendre le vote obligatoire ?
A chaque abstention, des points seraient retirés et une amende tomberait lorsque le solde atteindrait zéro afin de récupérer le permis de voter.
Pourquoi pas ?
Ceux qui ne s'intéressent pas à la politique et ne se déplacent pas pour voter devrait méditer cet adage "si tu ne t'intéresses pas à la politique, la politique s'intéresse à toi". 
L'enjeu de la Présidentielle est énorme car les 22 avril et 6 mai il s'agira bien d'un véritable choix de société qui nous engagera pour des décennies. Ceci devrait faire réfléchir les 22% d"électeurs qui pourraient s'abstenir.
Autre sujet d’étonnement, il y aurait près de 40 % d"électeurs qui ne n'auraient pas encore choisi pour qui ils iront voter...
Je pense que ce chiffre n'est pas le signe d'une campagne inintéressante mais plutôt le reflet du manque de culture politique d'une bonne partie de l'électorat. Et avec 10 candidats déclarés et aux propositions si différentes, cela me semble plutôt inquiétant.


Quoiqu'il en soit, permis où pas, indécis où pas, ne fuyez pas votre responsabilité.
De quelque sensibilité que vous soyez, quelque soit votre candidat,


ALLEZ VOTER !


Et portez-vous bien.