Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

vendredi 25 novembre 2011

Coach again...


Billet édité initialement sur  Cap2foot  mais pouvant intéresser d'autres lecteurs que les footeux...

Voici donc le fameux Classico OM-PSG.
Les médias, y compris ceux qui ne s'intéressent au foot que de façon épisodique, vont en faire des tonnes jusqu'à dimanche.
Pour pas grand chose en réalité. Nous ne sommes plus dans les années 90 où la rivalité entre les deux clubs était soigneusement entretenue par un Bernard Tapie qui faisait souffler la haine sur le terrain. L'affrontement allait bien au-delà du simple match de foot, c'était le combat de la Capitale contre la Province et Nanard, l'homme sévèrement burné, saisissait la moindre occasion pour souffler sur les braises, toujours à son plus grand profit.  La qualité du jeu produit n'avait guère d'importance, il fallait gagner, point. Et de fait, on voyait plus de coups distribués que de buts marqués.
Aujourd'hui, les choses ont bien changé et les deux clubs ont plus de points communs que de désaccord.
A commencer par la situation de leur entraineur.
Antoine Kombouaré est le coach du PSG. Son équipe est en tête du championnat et le podium, sinon le titre lui semble promis. Seulement voilà ! Ca ne suffit pas aux nouveaux propriétaires Qataris. Il veulent pour le PSG un destin à la Manchester United, 500 millions de supporteurs dans le monde, dont une grande partie en Asie et en Orient (là où il y le fric). Et il y a un gros hic ! Demandez à un péquin à Pékin "qui est Alex Ferguson" ? Il y a de très fortes probabilités pour qu'il vous réponde : "le coach de Manchester United". Demandez au même individu "qui est Antoine Kombouaré", il vous regardera avec des yeux ronds effarement et vous demandera "这是 ?", ce qui comme vous le savez veut dire "Qui c'est ?". C'est bien  là le problème et la raison pour laquelle Kombouaré est condamné, quelque soit les résultats du club, à fortiori si les contre-performances venaient à s'accumuler. Une défaite au Vélodrome dimanche pourrait suffire pour que Léonardo, manager général fantoche faux-nez des Qataris, appuie sur le bouton du siège éjectable. Sauf que l'opération Ancelotti (remplacement de Kombouaré par le très médiatique entraineur italien) ayant foiré (pas folle la guêpe, Ancelotti n'a aucune intention de venir se cramer à Paris et il préfère la livre sterling à l'euro...) il faudra sans doute faire avec l'actuel coach jusqu'à la fin de la saison. Un coup de chapeau au Toine : il sait que sa situation est précaire et malgré cela, fait montre d'un comportement tout à fait remarquable.
Pour Didier Deschamps, la situation est tout aussi délicate, mais pour d'autres raisons. Deschamps a la confiance de ses dirigeants et il a obtenu les pleins pouvoirs. Situation inédite pour un entraineur de l'OM et qui ne réjouit pas forcément tout le monde, y compris au sein même du club, certains, et non des moindres (au hasard monsieur Anigo) s'activant en coulisses pour lui savonner la planche et lui pourrir la vie. Ce qui prouve que l'OM sera toujours l'OM.
Cette situation serait éventuellement gérable si l'équipe flirtait avec le haut du classement. Hélas, l'OM accumule les mauvais résultats doublés de prestations catastrophiques et jamais Deschamps n'a autant justifié son surnom de "La Dêche"... Le but encaissé en Ligue des Champions, à domicile, alors qu'une qualification pour le tour suivant était à portée de main pied a révélé le malaise profond qui règne au sein du club. Au delà de la défaite, toujours possible, ce qui pose problème, c'est le scandaleux comportement de joueurs totalement démotivés évoluant comme des fantômes, le scandaleux  comportement de ces mêmes joueurs traitant leur coach de "fils de pute", leurs scandaleuses réactions de vierge effarouchée suite aux reproches de leur Président, leurs scandaleuses hygiène de vie, (boite de nuit, putes, alcool et plus si affinités...).Etc...etc...
Malgré ses qualités indéniables, Deschamps ne s'en sortira pas. Car on est à Marseille et le public Marseillais qui partage avec celui du PSG le titre envié de "supporteurs les plus cons de France" n'acceptera pas une défaite face à l'ennemi juré. Et quand on connait leur poids à l'OM, on peut craindre pour la peau du Dédé.
Finalement, la situation des deux coaches relance l'intérêt de ce match. Car pour l'un comme pour l'autre, c'est défaite interdite.
En attendant le choc et ses conséquences, shoooote again !

PS : au fil de mes voyages internet sur la planète foot, j'ai découvert un site parodique : Footito, où chacun peut proposer des statuts et des commentaires en se faisant passer pour l’équipe de son choix. Et qui prouve qu'il n'y a pas que des beaufs qui s'intéressent au foot... Désormais, vous aurez droit à un exemple avec chacun de mes billets . On commence tout de suite :

Source : Footito.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire