Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

mardi 10 mai 2011

Tonton...

Nostalgie, nostalgie....
Vous le savez, ce n'est pas ma tasse de thé.
Mais aujourd'hui, il est très difficile à quiconque d'ignorer l'anniversaire de l'élection de François Mitterrand.
Quel choc lorsque son portrait est apparu sur tous les écrans de TV de France !
Un socialiste Président !
C'était la promesse des chars russes sur les Champs-Elysées ! Avec le recul, la classe politique de l'époque n'en sort pas grandie...Rappelez vous du grotesque "Au revoir" de Giscard.
A l'époque, nous vivions dans la Nièvre et j'étais directeur du supermarché Major de Nevers.
Le lendemain de l'élection, je déjeunais avec quelques chefs d'entreprises et je me rappelle de leurs têtes de trente pieds de long. Pour eux, Mitterrand c'était le Diable.
Dans mes souvenirs, c'était une époque où l'insouciance régnait. Tout paraissait possible, le monde nous appartenait, l'avenir semblait radieux ; peut-être tout simplement parce qu'à 30 ans, on n'a pas la même vision du monde que quelques décennies plus tard...
Manipulateur de grande classe, homme ambigu et de secret (on sait maintenant qu'à l'époque de son élection, il menait une double vie), il avait une prestance naturelle qui impressionnait et donnait toute sa grandeur à la fonction présidentielle.
Il fut l'homme qui rendit son honneur à la patrie des Droits de l'Homme en abolissant la peine de mort et ravit les classes laborieuses en leur permettant de partir à la retraite à 60 ans. Et n'oublions pas les 39H et la 5ème semaine de congés payés...
Il fut aussi un grand constructeur de l'Europe en nous rapprochant de notre ancien ennemi l'Allemagne.
La suite fut moins glorieuse. Le second mandat fut sans doute celui de trop. Dans son entourage, (et avec son assentiment ?) les affairistes croissent et prospèrent, les scandales s'accumulent.
Miné par la maladie, je pense qu'il avait lâché les rênes du pouvoir et tous les margoulins qui l'entouraient s'en sont donner à coeur joie.
Dommage, c'était un beau rêve, brisé par la cupidité des hommes de pouvoir.
Qu'on le veuille où non, et n'en déplaise à certains, il laissera l'image d'un grand homme politique qui aura marqué son époque.

Reverrons nous un jour un socialiste à l'Elysée ?
Ses successeurs potentiels se déchirent pour endosser son costume.
Hélas, il est bien trop grand pour eux.
Et ils le savent....
Allez, repose en paix Tonton.

Portez-vous bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire