Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

mardi 31 mai 2011

STOP ! Ca suffit maintenant...

A la fin de mon dernier billet, j'écrivais :

"J'ai l'impression que les langues vont se délier. Des histoires bien glauques vont remonter à la surface. Et pas seulement sur le compte de DSK.
En ce moment, il doit y en avoir quelques-uns qui, tremblent dans leurs braies...."
Je ne croyais pas si bien dire, je n'ai pas eu à attendre longtemps. En allant roder sur mes sites d'infos favoris, je tombe sur l'affaire Ferry, hier soir au Grand Journal de Canal+.
Si vous n'en avez pas entendu parler, c'est ci-dessous :



Si j'ai bien compris, Luc Ferry, ancien ministre médiatico-philosophe (pas une semaine sans qu'on le voit à la TV ou qu'on l'entende sur une radio), nous annonce qu'une personnalité politique française, ancien ministre, a été pris en flagrant délit de pédophilie au Maroc.
Ici, nous ne sommes plus dans la partie de jambes en l'air entre adultes consentants, selon l'expression consacrée, mais devant un crime ; le premier ministre de l'époque, avec la complicité du Maroc et de son chef de cabinet aurait étouffé l'affaire.
Alors là, les bras m'en tombent. Je rêve, ou plutôt je cauchemarde.
Je ne sais pas si les médias ont bien saisi la dimension de ce qui a été dit devant des millions de téléspectateurs et le cataclysme que ces révélations peuvent entraîner ?
Vont ils encore nous resservir la même soupe infâme qu'ils nous forcent à ingurgiter depuis que le scandale DSK à éclater, je devrai dire exploser ? Vont-ils continuer à nous expliquer qu'ils n'ont pas à entrer dans les chambres à coucher en nous bassinant avec la sempiternelle rengaine de la protection de la vie privée ? A quelle caste supérieure croient-ils appartenir pour décider que certaines informations ne doivent pas nous parvenir ? Ou encore pire, doit-on imaginer que leur connivence serait due au fait qu'ils ne répugnent pas, de temps en temps, à tenir la chandelle et participer aux orgies ?
STOP ! Ca suffit maintenant.
De quel droit un ministre, fut-il le premier, étoufferait-il un scandale de cette ampleur ? En quels lieux des hommes politiques pourraient-ils se croire intouchables si ce n'est dans une de ces républiques bananières qu'ils sont les premiers à fustiger ? Si nous avons une justice digne de ce nom, elle doit se saisir de cette affaire, ouvrir une enquête et permettre un grand déballage public. Et tant pis pour les dégâts, tant pis pour les éclaboussures, je veux du sang sur les murs, le temps est venu de nettoyer les écuries d'Augias.
Alors peut-être n'entendrons nous plus un ex-ministres nous expliquer l'air inspiré, comme si il s'adressait à des débiles, les yeux levés vers le ciel, que "il n'y a pas mort d'homme".
J'ai un mauvais pressentiment. Malgré tous les géologues qui affirment que c'est impossible, un tsunami va déferler sur le France. Un tsunami de merde.
Préparez les seaux et les serpillières et en attendant la vague, 
Portez-vous bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire