Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques.......Cet été restera dans nos mémoires. Quelle chaleur ! Pour la 1ère fois la Côte d'Azur a été placée en alerte canicule. Heureusement, il y a la mer....Malheureusement, revers de la médaille, des incendies ont détruit des coins magnifiques....

jeudi 7 avril 2011

Le club des Gais lurons...

Comme chaque semaine, je feuillette ma revue "Le point", avant de revenir plus tard en détail sur les articles.
La photo ci-dessous n'a pas dans un premier temps particulièrement retenu mon attention, mais en repassant dessus, ma curiosité s'est éveillée.
Quand on prend le temps de l'analyse, c'est fou ce qu'on peut découvrir sur un cliché à première vue anodin, comme nous en voyons défiler des milliers sans y apporter grand intérêt.
Voici cette photo :

Alors, que voyons nous vois-je ?
Les quatre hommes les plus important de notre gouvernement de droite, donc de l'Etat.
En tête, François Fillon, 1er sinistre ministre. La  main en poche lui donne un air faussement décontracté, démenti par son regard fixé sur un horizon qu'il pressent incertain, par une crispation des mâchoires et un rictus qui en disent long sur son état d'esprit. Il est dans sa bulle, on sent bien qu'il est déconnecté et totalement indifférent à ce qui se passe derrière lui.
Derrière lui justement, NabotLéon, je veux dire le Président, bien droit, dressé comme un coq sur ses ergots. L'ample mouvement de balancement de son bras droit dénote une démarche martiale de chef de guerre, mais c'est son bras gauche qui est le plus intéressant : tendu main ouverte vers son voisin comme pour le freiner, pour ralentir une allure qu'il juge excessive. Ce geste est amplifié par un regard qu'on devine direct, incisif et déterminé et par la bouche légèrement en cul de poule qui ne doit pas proférer des amabilités à son interlocuteur, qui se tient non pas au même niveau mais, prudemment, un pas en retrait. NabotLéon évite délibérément de lui tourner le dos.
Lui, c'est Jean François Copé, secrétaire général de l'UMP, poste généralement tenu par le plus sincère soutien d' un Président. Mais lui.... Voyez son regard ironique, le léger sourire sur son visage qui contraste avec la gravité du Président. C'est clair : il se fout de ce que l'autre lui raconte. Il le lui montre ouvertement par son expression et par sa veste déboutonnée ouverte, signe de décontraction bon enfant. Pourtant, il ment ! Regardez il serre les poings ce qui nous laisse supposer que l'envie ne lui manque pas de les lui coller sur le nez.
Les meilleurs ennemis du monde !
Pourtant ils partagent ensemble une chose (peut-être la seule) : la tenue. Costard strict , chemise bleu pâle, cravate foncée, croquenots noirs bien cirés.
Le club des Gais-Lurons !
Je ne l'avais pas vu au premier regard, mais loin derrière, à sa place finalement, on aperçoit Porcinet Gérard Larché, président du Sénat. On voit bien qu'il n'est pas de la même race que ses prédécesseurs : il est tout en rondeurs, les paupières lourdes, le regard un peu embué, (la photo a probablement été prise après un bon repas), joues rebondies, légèrement patinées au Calvados (il est originaire de l'Orne), une petite houppette à la Tintin. L'air jovial, on imagine que ce ne sont pas les soucis qui le minent, lui il veut simplement garder son job, continuer tranquillement à déguster le fromage Républicain. D'ailleurs, regardez : un signe qui ne trompe pas : il est le seul à avoir des rayures sur sa cravate. Ah lui, il n'y a pas a se tromper, c'est vraiment un gai luron !
Alors, voyez vous les mêmes choses que moi ?
Portez vous bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire